(Cliquez ici pour la version Française france-icon)

Today, it’s exactly 4 weeks to go.
And since this month has 28 days, it’s also exactly a month.

I’ll fly off at night, landing in Moscow in the early morning.
I’ll have a whole day to visit the city I have yet to get the visa for.
On the evening of the 2d, I’ll take the plane again, probably exhausted by a whole day of wander and cold, I’ll leave the continent.

And then, Japan.

On little girl’s celebration day, 3d of March.
I find it auspicious.
I’ve read they expose little dolls on the doorsteps or window sills, inheritance on the mother’s line.
I wander if they do it in Tokyo too.

I’m up to my neck in preparation.
Making sure everything is in order, that I don’t forget important papers, that people taking care of my papers and flat back home have all they need, and of course, that I have all I need once there.

I will write in details about all those preparations in future posts, but let me here introduce my “JSK”, Japanese Survival Kit.

20170201_102925

  • Lonely Planet Japan Guide, 4th edition, 2d hand.
    To take a former edition is a choice I made in accordance to my logic of saving money where I can, to spend it there. Plus, Japan can’t have changed that much in just a few years. Anyway, ultimately it’s good to be prepared, but it’s better to be open to anything once there.
  • Hand-made notebook, to be used as a Bullet Journal.
    I discovered the BuJo system 4 months ago, and it made it all possible. The trip, the company I created, and moving last month. I would never have kept my senses without it.
    This one is the very first notebook I ever made, under the instructions of my good friend Marie. It’s one important reason I opted for it : planning to travel alone, I am surrounding myself with “omamori”, amulets.
  • 10″ 4G tablet, top notch of android-run tablets, 2d hand.
    I did quite the study and comparison before choosing this one. It has 4G in case I don’t want my phone with me when I am already carrying it. Unlocked because different continent. 10″ screen so I can use it almost like a computer (I have the keyboard to go with it). And an autonomy of about 7 to 10 hours, depending on how it’s used. For only half the price.
    I have all my apps to learn Japanese, teach French or English, translate from voice, keep an eye on my duties back home, and keep my blogs.
  • Travel jacket, 15 pockets, where I can fit said tablet.
    This is the only brand new item of the JSK. I couldn’t find it second hand (but it was on sales). It allows me to go wander about in the city, or go give language lessons, with my tablet, wallet, etc, but not enslaved to a handbag or carry-on bag. I hate bags. All hail pockets.

 

With that, I reckon I should survive anything in urban environment.

 

 

Français

 

Aujourd’hui, c’est dans exactement 4 semaines.
Et comme ce mois-ci a 28 jours, c’est aussi exactement 1 mois.

Je décollerai dans la nuit, atterrissant à Mosou au petit matin.
J’aurai toute une journée pour visiter la ville dont il faut encore que j’achète le visa.
Au soir du 2, je prendrai l’avion de nouveau, sans doute épuisé-e par toute une journée de balade et de froid, je quitterai le continent.

Et ensuite, le Japon.

Le jour de la célébration des petites filles, le 3 Mars.
Je trouve ça de bonne augure.
J’ai lu qu’ils exposent des petites poupées sur les pas de porte ou les appuis de fenêtres, héritage de la lignée maternelle.
Je me demande s’ils le font aussi à Tokyo.

Je suis jusqu’au cou dans les préparations.
S’assurer que tout est en ordre, que je n’oublie pas de papier important, que les gens qui s’occupent de mes papiers et apparts ici ont tout le nécessaire, et bien sûr, que j’ai tout ce qu’il me faut une fois sur place.

J’écrirai plus en détails sur ces préparations dans le futurs articles, mais laissez-moi vous présenter mon “KSJ”, Kit de Survie au Japon.

20170201_102925

  • Guide Lonely Planet Japon, 4e édition, occasion.
    Prendre une édition plus ancienne est un choix fait dans la lignée de ma logique d’économiser ici pour dépenser là-bas. Le Japon ne peut pas avoir changé tant que ça en quelques années à peine. Et puis bon, au final c’est bien d’être préparé, mais c’est mieux d’être ouvert à tout une fois sur place.
  • Carnet fait main, utilisé comme Bullet Journal.
    J’ai découvert le système du BuJo il y a 4 mois, et il a tout rendu possible. Le voyage, créer une entreprise, déménager le mois dernier. Je serais devenu-e fou sans lui.
    C’est le tout premier carnet que j’aie fait, sous la direction de mon excellente amie Marie. Ca a eu un poids important dans mon choix : Voyageant seule, je m’entoure de “omamori”, porte-bonheur.
  • Tablette 10″ 4G, ce qui se fait de mieux chez Android, occasion.
    J’ai fait de sacrées études et comparaisons avant de me décider pour celle-ci. C’est une 4G au cas où je ne veuille pas prendre mon portable en même temps. Débloqué parce que c’est un autre continent. 10 pouces pour que je puisse d’utiliser presque comme un ordinateur (j’ai le clavier aussi). Et une autonomie de 7 à 10 heures, en fonction de son usage. Pour moitié-prix.
    J’ai toutes mes applications pour apprendre le Japonais, enseigner le Français ou l’Anglais, traduire en dictée, garder un oeil sur ma paperasse et tenir mes blogs.
  • Veste de voyage, 15 poches, où je peux glisser la tablette.
    C’est le seul objet tout neuf de mon KSJ. Je ne pouvais pas la trouver d’occasion (mais elle était en soldes).
    Elle me permet d’aller me balader en ville, ou donner une leçon de langue, avec ma tablette, mon portefeuille etc, mais pas esclave d’un sac à main ou à dos. Je hais les sacs. Un ban pour les poches.

Avec ça, je pense pouvoir survivre à tout en environnement urbain.

Advertisements